Tchad : une ministre limogée pour avoir refusé de prêter serment sur la Bible

0

Au Tchad, la ministre de l’Aviation civile, des Transports et de la Météorologie nationale, Amane Djibergui Rosine a été limogée pour avoir refusé de prêter serment sur la Bible.

La scène s’était produite le jeudi 10 mai 2018 . En effet, selon les recommandations de la constitution tchadienne, les membres du gouvernement doivent prêter serment devant le président sur le Coran au nom d’Allah pour les musulmans et sur la Bible au nom de Dieu pour les chrétiens. Il s’agit d’une prestation de serment fait selon une formule consacrée, préparée par le Conseil supérieur des affaires islamiques.  Et comme tous, les autres ministres du gouvernement, c’est à cet exercice que devrait s’adonner Amane Djibergui Rosine.

Mais contre toute attente, cette dernière a défié la procédure d’investiture. Selon ses explications, cela ne lui permet pas de jurer sur la Bible. Par contre, elle a proposé de signer un engagement de loyauté. Une proposition rejetée par la Cour d’où son limogeage sur place pour raison de défiance de la procédure d’investiture. Dame Amane Djibergui Rosine, protestante de confession a automatiquement été remplacé par le général Mahamat Taher Rozzi , un invité de la cérémonie. Il a été proposé par le président Idriss Deby lui même. Mais outre le cas de Dame Amane Djibergui Rosine, presque que le même scénario s’est produit quand la ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Madeleine Alingue avait refusé de « jurer » au nom de Dieu mais « promettre » au nom de Dieu. Mais contrairement au cas de Amane Djibergui Rosine, Madeleine Alingue  été suspendue puis rétablit par le président de la Cour.

Cette cérémonie d’investiture a suscité d’énormes polémiques sur le caractère laïc de la quatrième République dans lequel le Tchad est entré il y a une semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.