Cameroun: des traces de sang perçues sur la tombe de Mgr Bala

0

Au Cameroun, des traces de sang ont été retrouvées sur la tombe du défunt évêque de Bafia Mgr Bala à environ trois semaines après son inhumation. Après avoir retrouvé du sang sur la tombe de Mgr Bala, construite dans son enceinte le lundi 28 aout 2017, les autorités judiciaires camerounaises ont jugé utile de sceller la cathédrale Sainte Sébastien de Bafia

Outre la tombe,  des traces de sang ont été également retrouvées sur les marches de la cathèdre et sur le livre d’or qui avait été ouvert à l’occasion des obsèques de Mgr Bala. Après ces différents évènements, les autorités religieuses et judiciaires parlent de « profanation ».

Pour l’heure, les messes prévues à la cathédrale sont désormais dites au Centre Saint-Paul, non loin de là. Plusieurs médias camerounaise exposent et expliquent les faits.

« Le sang a été aspergé sur l’autel, sur les marches qui mènent à la cathèdre, communément appelée chaise de l’évêque, sur la table qui porte le livre d’or et sur la tombe de Mgr Jean Marie Benoit Bala »

Une mort suspecte qui suscite des thèses controversées.

La mort suspecte du défunt évêque de Bafia Mgr Bala a toujours suscité des thèses controversées. En effet, le 3 août dernier, Mgr Jean-Benoît Bala avait été inhumé dans la cathédrale saint Sébastien.

Pour rappel, Mgr Benoit Bala avait été retrouvé mort le vendredi 2 juin, à environ 80 km de Yaoundé. Deux jours plus tôt, sa voiture avait été retrouvée sur le pont Sanaga avec, à l’intérieur, une courte phrase écrite sur un bout de papier : «  Je suis dans l’eau ».

Au terme des procédures judiciaires enclenchées, deux thèses s’imposent. Pendant que les autorités judiciaires estiment que l’homme de Dieu, le défunt évêque de Bafia Mgr Bala avait trouvé la mort à la suite d’une noyade, les évêques du Cameroun rejette cette théorie. Pour eux, Mgr Bala avait été assassiné.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.