France : la présence massive des policiers autour du domicile de Macron oppresse les riverains

0

Au Touquet les voisins d’Em­ma­nuel Macron sont gênés par les patrouilles des CRS qui prennent mal les nouvelles direc­tives. Au lendemain de l’élec­tion d’Emmanuel Macron entant que nouveau président de la France, un dispo­si­tif de sécu­rité a été mis en place autour du domi­cile d’Emma­nuel Macron et de sa compagne au Touquet. Une situation jugée oppressante par de nombreux rive­rains.

La ville de l’avenue Saint Jean où se trouve le domicile du couple présidentielle est surveillée en permanence depuis mai dernier par une équipe de poli­ciers dépen­dant des compa­gnies répu­bli­caines de sécu­rité (CRS). Ce qui semble gêner les riverains.

Les nouvelles directives…

Dernièrement, les agents de police ont reçu de nouvelles consignes pour être plus discrets. Ils ont obligation de patrouiller sans leurs fusils d’assaut, des HK G 36 mis à dispo­si­tion depuis les atten­tats de 2015.

A cet effet, la radio RTL informe la préfec­ture du Pas-de-Calais que le domicile du couple Macron sera surveillé sans arme.

« ces agents restent toute­fois opéra­tion­nels sans leurs armes »

De toutes les façons, ce n’est pas pour la première fois et ce ne serait peut pas pour la dernière fois que la ville mani­feste une certaine réserve. Pour rappel, en mai dernier, Daniel Fasquelle, le maire du Touquet, s’était indigné contre cette présence en nombre de forces de l’ordre dans la zone.

« Il faut éviter de pertur­ber inuti­le­ment les Touquet­tois et les vacan­ciers. Les gens viennent ici pour la tranquillité, le cadre de vie. Alors s’ils voient des poli­ciers partout… Il y a 4 000 emplois qui dépendent direc­te­ment du tourisme, il ne faut pas l’oublier », avait-il expliqué lors d’un entre­tien accordé à La Voix du Nord.

Aussi, choqué par ces nouvelles directives, le syndi­cat Alliance dénonce ces consignes qui à l’en croire, met en péril non seulement la sécu­rité du couple Macron mais aussi et surtout des agents en cas d’attaque sans armes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.