Côte d’Ivoire : un enseignant tué à coups de couteau par un jeune de 19 ans

0

Un  enseignant s’est fait poignarder par son voisin de chambre de 19 ans. La scène s’est produite au quartier « Sonitra », à Abobo. La victime âgée de 28 ans répond au nom de Coulibaly Zana Mamadou et est en service à Duékoué.

Le film des faits…

Selon nos recoupements, la victime, un jeune enseignant Coulibaly Zana Mamadou est en service à Duékoué. Mais en cette période de vacance scolaire, il est au quartier « Sonitra », à Abobo. Il vit dans cette commune avec des frères à lui dans une cambre.

Une source informe que la cohabition entre  Coulibaly A. et C.A.Z se passe très bien. Alors qu’il vivait dans une parfaite harmonie, la cohabitation a tourné au vinaigre ce vendredi  11 août 2017 à l’aube. Une violente altercation est subvenue ce jour à 5h du matin. C’est ainsi que les choses se gâtent et virent au drame.

Dans le déballage, C.A.Z., âgé juste de 19 ans, s’en prend violemment aux autres.  Avec son arme blanche, il porte de violents coups à ses adversaires d’un soir.

C.A.Z sème la désolation…

C.A.Z  frappe l’enseignant dans la poitrine, à l’aide de son couteau, et lui fait une horrible ouverture. Apres avoir laissé l’enseignant sans force à terre, il « s’occupe » de Coulibaly A. A lui également, il administre de violents coups de poignard. Les victimes ne pouvant plus se défendre appellent les voisins au secours.

Alertés par les cris des victimes les voisins se sont dépêchés vers le lieu du crime. Maîtrisé par les voisins, C. A. Z.  avait déjà semé la désolation. La preuve, ses coups de couteau ont été fatals au jeune enseignant qui est mort. Le malheureux, vêtu d’un boubou de couleur blanche, n’a pu survivre à ses blessures. Le présumé meurtrier a été conduit à la direction de la police criminelle après le constat d’usage.

Coulibaly A. a quant – à lui été évacué à l’Hôpital militaire d’Abidjan, pour des soins. Son compagnon d’infortune, Coulibaly Zana Mamadou, quant à lui, les deux pieds en avant, prend la direction de la morgue. Pour l’heure aucune information n’est sortie de la bouche du présumé meurtrier pour éclairer sur la raison de cette altercation qui a couté la vie à Coulibaly Zana Mamadou.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.