GSM au Nigeria: 16 000 $ de sanction en cas d’envoi de SMS intempestif

0

La Commission des Communications du Nigeria (NCC) a annoncé l’entrée en vigueur de l’amende financière sanctionnant désormais l’envoi de tout SMS non-sollicité à des abonnés télécoms. C’est le vice-président exécutif de l’organe national de régulation des télécommunications, Umar Danbatta, qui l’a annoncé le 19 janvier 2017, lors d’une rencontre du groupe d’étude de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), à Abuja.

Pendant longtemps, les opérateurs télécoms ont envoyés une multitude de SMS promotionnels et marketing à leurs abonnés, sans prendre en considération leur volonté de recevoir ou non ces messages à n’importe quel moment de la journée. Bien que les consommateurs se soient plaints auprès du régulateur télécoms qui a exigé des sociétés télécoms l’instauration d’un code pour refuser ou accepter de recevoir ces SMS, les entreprises télécoms ont fait la sourde oreille et ont continué leurs activités de publicité sur mobile.

Pour la NCC, qui estime avoir suffisamment rappelé à l’ordre les opérateurs indélicats, l’heure est désormais à la répression. « Si un consommateur dépose une plainte auprès de la NCC qu’un opérateur télécoms lui envoie des messages texte non-sollicités, nous nous assurons de la véracité de l’information et nous servons l’amende à l’opérateur », explique Umar Danbatta.

Le vice-président exécutif de la NCC indique qu’assez de temps a été donné aux sociétés télécoms pour se mettre en règle avec la loi.

Agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.