Ne laissez jamais vos parents sans surveillance et attention si non …

16 décembre 2017
1265 Vues

« Ma mère et moi étions de bons amies. Elle était ma meilleure amie… Elle n’avait que moi et ma petite sœur. J’ai perdu mon père quand j’avais 6 ans ma mère m’a envoyé à l’école primaire jusqu’à l’université et même payé pour mes cours de masters. Elle a soutenu ma petite sœur aussi. Ma mère n’avait que le niveau scolaire primaire mais elle était travailleuse et sage. Elle avait 30 ans de plus que moi mais nous étions très proches. Elle a vendu ses terres pour payer plusieurs de nos projets d’étude et les frais de scolarité. Elle était la meilleure au monde ! Quand j’étais triste, elle l’était aussi. Elle me connaissait par cœur… Elle était tout pour moi !

Ma sœur a gagné plus tard à Green card la loterie des États-Unis et nous a laissé… Ma mère et moi sommes devenus très proches et plus respectueuse de l’autre. Le jour de mon mariage, elle pleurait beaucoup, moi aussi… Mais quand je me suis marié, j’ai commencé à avoir mes propres problèmes et lentement, j’ai commencé à l’oublier. À chaque fois qu’elle m’a appelé au téléphone, je trouvais une excuse, je pensais que tout ce qu’il fallait était juste d’envoyer de l’argent lorsque mon travail et les soucis conjugaux me stressaient.

Elle vivait au village, et moi en ville. J’ai honteusement refusé de l’amener chez moi en ville, car je pense qu’elle serait une autre inquiétude pour moi, et que ce serait peut-être pareil pour mon mari bien que je ne lui ai même pas demandé. J’ai commencé à m’éloigner d’elle, même si je l’aimais et que je n’arrêtais pas de lui envoyer de l’argent, mais j’étais trop occupée pour lui rendre visite en 2 ans…
Un jour, son voisin m’a appelé au téléphone en disant qu’elle était malade. Je lui ai parlé et j’ai envoyé de l’argent pour ses traitements.

Après quelques jours, un médecin m’a téléphoné en disant ma maman a besoin de l’attention qu’elle n’avait pas pris ses médicaments correctement et qu’elle avait été pendant deux jours sans l’attention de son entourage. J’étais tellement énervée que j’ai commencé à me demander où était mes tantes par-ci ? Et mes Tata par-là ? Et parce que c’était un mercredi, je n’ai pas pu lui rendre visite mais j’ai demandé au médecin de m’aider à trouver un moyen pour s’occuper d’elle à propos de ses soins et que j’allais payer la facture puis j’ai promis de m’y rendre le vendredi après le travail.

Je suis arrivée très tard à sa maison vendredi soir mais je ne pouvais pas en croire mes yeux quand je l’ai vue. Elle a vieilli si vite et son état de santé s’est détériorée. Elle était contente de me voir. Elle m’a tenu la main et m’a dit : « tu m’as manqué ». La honte m’enveloppait ! C’était comme si j’étais en train de rêver parce que je ne l’avais pas vu depuis 3 ans. Par cela j’ai reçu une sueur froide et quelques frissons dans la colonne vertébrale.

Elle m’a décrit combien je l’avais manqué. Elle était faible et j’ai commencé à lui donner toutes les attentions que je lui devais. Elle a demandé après mes deux filles, encore une fois en sachant qu’elle n’avait pas vu ma grande fille pendant un certain temps a aussi créé une déchirure dans son cœur. J’étais abasourdi, comme je ne pouvais pas expliquer pourquoi je ne les ai pas amenés avec moi. Elle a dit que ça aurait été sympa de les voir à nouveau. Je suis retourné le dimanche soir parce que je devais retourner travailler lundi, Dieu merci, elle allait mieux. Elle a été traitée à la maison.

Alors quand je suis revenue, c’est culpabilité sur culpabilité que je ressentais. J’ai commencé à penser à ses efforts inlassables qui ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Alors à travers de nouvelles résolutions, j’ai décidé que j’allais louer un appartement pour elle dans mon quartier, j’allais lui trouver un médecin personnel, et de nombreuses autres stimulantes pensées lorsque je suis retourné en ville.

Et voilà que le Lundi matin, on m’annonce qu’elle était morte dans son sommeil profond… Ça m’a dévasté. J’ai pleuré profondément dans mon cœur et toutes les larmes de mes yeux, j’étais inconsolable.
Elle est morte parce qu’elle ne prenait pas ses médicaments contre le paludisme correctement. C’était tellement triste. Elle avait 61 ans. Tout ce que je n’ai pas fait s’est retourné et m’a frappé comme un coup de tonnerre dans mon cœur.
S’IL VOUS PLAIT, ne laissez jamais vos parents sans surveillance… Votre attention est essentielle, j’aurais bien voulu vider mon compte pour la déplacer jusqu’à chez moi dans ma chambre.

Mais hélas, elle n’est plus. Aimez et respectez votre mère pendant que vous avez encore l’occasion… L’argent n’est pas tout ce dont on a besoin… La phrase la plus douloureuse dans ce monde, c’est « SI JE SAVAIS ». JE T’AIME MAMAN DE TOUT MON CŒUR. N’oubliez pas : on n’a qu’une mère. Ne la rejetez pas, commencez à la chérir aujourd’hui même »

A lire aussi

Benin : voici comment Patrice Talon déroute Parfaite de Banamè
Politique
156 vues
Politique
156 vues

Benin : voici comment Patrice Talon déroute Parfaite de Banamè

Govea Agbomahena - 22 mai 2018

Le président de la République s’est rendu le vendredi 18 mai 2018 au Vatican pour une rencontre avec le Pape…

Mariage Meghan Markle et prince Harry : les dessous d’une romance royale
Société
961 vues
Société
961 vues

Mariage Meghan Markle et prince Harry : les dessous d’une romance royale

Angèle M. ADANLE - 22 mai 2018

L'ex actrice Meghan Markle et le prince Harry se sont mariés le samedi 19 mai 2018 à la chapelle Saint-Georges du château…

Côte d’Ivoire : découvrez le message très émouvant d’Ariel Sheney à Arafat DJ (Vidéo)
Show biz
564 vues
Show biz
564 vues

Côte d’Ivoire : découvrez le message très émouvant d’Ariel Sheney à Arafat DJ (Vidéo)

Govea Agbomahena - 22 mai 2018

Ce jour, mardi 22 avril 2018, Ariel Sheney a encore posté une vidéo sur Youtube. Dans la séquence vidéo qui…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.