Examen de Bac en Guinée Conakry : Des candidats séquestrent leurs surveillants pour haute surveillance

12 juillet 2017

En Guinée Conakry, des candidats au bac ont séquestré en pleine composition des surveillants pour leur sévérité dans la surveillance. . La scène s’est produite ce lundi 10 juillet 2017 dans un centre d’examen du baccalauréat dans la commune de Kaloum.

Pour empêcher la tricherie notamment toute communication suspecte entre candidats, dans les salles d’examen les surveillants n’ont pas fait de cadeau. Et pour fustiger une telle haute surveillance, des candidats manifestent et prennent en otage des enseignants.

En effet, une décision prise par le ministère de l’Enseignement pré-universitaire et l’alphabétisation instruit les surveillants d’empêcher la tricherie pendant les épreuves. C’est justement pour cette raison que des surveillants ont essuyé lundi la colère des candidats au Baccalauréat qui s’en sont pris à eux

Une scène suivie de violence et d’importants dégâts matériels

La séquestration des surveillants par certains candidats au bac a engendré des violences ayant conduit à la destruction de plusieurs biens public et privés. Des véhicules stationnés dans ledit centre ont été endommagés par les adeptes de la triche.

Le ministre Ibrahima Kalil Konaté prend des mesures répressives…

A la suite de ces violences engendrées par des candidats, le ministre Ibrahima Kalil Konaté a annoncé une série de mesures prises par son département. Aussi, a-t-il donné un avertissement pour négligence à la directrice communale de l’éducation ainsi qu’au chargé des examens de Kaloum.

«Madame la DCE de Kaloum reçoit un avertissement. La présidente est renvoyée et remplacée, un avertissement est lancé à l’ensemble des candidats de l’école primaire du centre à Kaloum. En cas de récidive demain mardi 11 juillet 2017 Ndlr), le centre sera purement et simplement ajourné.  En terme claire, tous les candidats qui évoluent dans ce centre seront ajournés » C’est la substance des mesures répressives prise par le  ministre Ibrahima Kalil Konaté qui invite le commissaire central de Kaloum à prendre des dispositions sécuritaires qui s’imposent pour le bon déroulement des épreuves.

Faut-il le rappeler, depuis le début de la session unique du Baccalauréat le 7 juillet 2017 en Guinée Conakry, plusieurs candidats et surveillants ont été renvoyé de leur centre. L’examen a pris fin hier mardi 11 juillet 2017.

 

You may be interested

Lutte anti Cfa : le rappeur sénégalais Kemaan avale un billet de 500f
Société
111 vues
Société
111 vues

Lutte anti Cfa : le rappeur sénégalais Kemaan avale un billet de 500f

Angèle M. ADANLE - 20 septembre 2017

La lutte contre le Franc CFa a pris une autre tournure au Sénégal. Alors que l’activiste franco béninois Kemi Seba…

Les troublantes révélations d’une togolaise sur la chanteuse  Yemi Aladé
Show biz
551 vues
Show biz
551 vues

Les troublantes révélations d’une togolaise sur la chanteuse  Yemi Aladé

Angèle M. ADANLE - 20 septembre 2017

Une togolaise a fait des révélations sur la chanteuse nigériane Yemi Aladé. Ceci fait suite à la crise qui secoue…

Découvrez l’acerbe déclaration de Donald Trump sur la menace de la Corée du Nord
Diplomatie
54 vues
Diplomatie
54 vues

Découvrez l’acerbe déclaration de Donald Trump sur la menace de la Corée du Nord

Angèle M. ADANLE - 20 septembre 2017

Le président américain Donald Trump s’est prononcé hier mardi 19 septembre 2017 sur la menace de la Corée du Nord.…

Leave a Comment

Your email address will not be published.